Rechercher

Le bien-être et la QVT ne peuvent plus être des options

L'étude réalisée par Malakoff-Humanis sur les conséquences de la crise sur l'organisation du travail, semble nous annoncer que l'organisation des derniers mois, censée être éphémère, tend à devenir une tendance de fond et a fortement impacté, ou du moins, a largement poussé les collaborateurs des entreprises à affirmer des attentes nouvelles.



Cette étude nous apprend que 84% des télé-travailleurs déclarent vouloir continuer à le faire à l'issue du confinement.

C'est la souplesse et la flexibilité qu'ils apprécient le plus dans cette pratique (80% d'entre eux), et l'autonomie et la responsabilisation (44%) qu'elle leur offre. Ce mode de travail, leur procure également un meilleur équilibre entre vie personnelle et professionnelle (42%).


Toutefois, le télétravail n'est pas sans conséquence sur la santé des salariés
  • 27% des télétravailleurs déclarent que le télétravail en période de confinement a eu un impact négatif sur leur santé,

  • 44% déplorent une baisse de leur pratique d'activités physiques,

  • 39% d'entre eux se déclarent souvent stressés, niveau de stress qui a augmenté de 36% pour eux depuis le début de la crise,

  • Pour 25% cette situation a dégradé leurs pratiques alimentaires,

  • 33% souffrent de troubles du sommeil,

  • Plus préoccupant, une hausse des arrêts maladie au mois d'avril avec 12% des salariés en arrêt contre 8% au mois de mars 2020 (9% liés au stress et 6% à des TMS)

Mais la crise et le télétravail ont également des conséquences sur les relations puisque 40% d'entre eux constatent une dégradation de la qualité du lien avec leurs relations de travail.


D'après ce bilan, il semble essentiel d'encadrer et d'accompagner le télétravail pour en retirer tous les bénéfices.

Au sortir de cette crise, l'activité physique pour les collaborateurs est une des pistes sérieuse à envisager car elle elle a prouvé son efficacité sur plusieurs points mis en exergue dans l'étude.


Les bénéfices qu'on peut en attendre:

  • Amélioration de la gestion du stress à 89%, (1)

  • 87% d’amélioration de l’esprit d’équipe et intégration des nouveaux arrivants, (1)

  • Baisse de l'absentéisme jusqu'à moins 30%,

  • 65% d’amélioration de la dynamique d’entreprise (1) ,

  • Productivité augmentée de 6 à 9% (2).

Face aux nouvelles attentes (et craintes) des collaborateurs, capitalisons et surfons sur la nouvelle dynamique des organisations amorcée, car le bien-être et la QVT ne seront plus des "options" pour la performance des entreprises.




SYOW utilise l'activité physique et d'autres outils de bien-être pour penser "out of the box" et répondre aux nouveaux enjeux RH : engagement, cohésion, stress, TMS, équilibre de vies, attrait des talents, diversité, inclusion...

​Sur des formats courts articulés autour de mises en situation et d'ateliers ou sur des plans d'action structurants, nous mettons vos collaborateurs au coeur de notre action en mobilisant les expertises permettant d'atteindre vos objectifs



Sources

(1) Baromètre Vitalité, Sport et Entreprise - Generali - 2018

(2) Etude Cabinet GoodWill pour le MEDEF - 2015

(3) Crédit photo Jeremy Thomas - Unsplash


#RH #santéautravail #QVT #activitéphysique #engagement #cohésion

6 vues0 commentaire