Rechercher

Le one to one




On se pose probablement tous en cette fin d’année la question de savoir ce qui fait sens, ce qu’il est bon de se rappeler et ce qu’il faut peut-être oublier de cette année.


L’année passée a été challengeante, avec un redémarrage des activités, un retour à la «normale», une année de transition en quelques sortes. Dans nos précédents articles avec Julien, nous avions abordé la quête de sens des collaborateurs, leur envie d'être au coeur des projets, d’être des «intrapreneurs», leur relation au travail et à l'entreprise qui a changé.


Le point de convergence qui en ressort est : l'humain.


Préserver un juste équilibre vie professionnelle/vie personnelle, sa famille, ses projets de Vie, profitez davantage des fruits de son travail.

Cette aspiration se vérifie encore aujourd’hui avec les difficultés qu’éprouvent les entreprises à faire revenir en présentiel leurs équipes qui ne veulent pas abandonner le gain émotionnel positif, leur nouveau projet de vie, leur équilibre et sont par conséquent dans l'attente d'une expérience collaborateur "enrichie" lors de leurs moments dans l'entreprise.

L'autre grand sujet qui fait sens pour eux : c'est l'éthique et l'exemplarité de l'entreprise pour laquelle ils travaillent. Du business oui, mais pas "n'importe comment".


Retrouver du sens et de l’humanité dans les rapports semble donc être au cœur des attentes des collaborateurs et de leur motivation, mais aussi mesurer la sincérité du projet d’entreprise et leur place dans ce projet.


Forts de ce constat, il semble pertinent de profiter de cette fin d’année pour engager une conversation avec chacun des membres de votre équipe, pour entamer une rupture avec le traditionnel exercice de l’entretien individuel, cet exercice parfois extrêmement cadré.


Cette année peut être l’occasion d’explorer davantage la relation pour mieux appréhender les forces qui constituent chaque membre de l'équipe et ainsi optimiser et venir nourrir la dynamique de collaboration qui mènera l'entreprise vers le succès. Cette étape semble primordiale pour comprendre comment le projet commun est compris, quelle est la capacité de chacun à accomplir celui-ci, et aussi parfois un moment pour redonner du sens sur l’intention de l’entreprise dans sa mission générale.

On s’est donc demandé quels seraient les éléments importants d’une conversation en cette fin d’année avec vos équipes.


Afin de démarrer positivement la conversation, la question suivante nous semble essentielle:


Quel serait pour toi le mot/ l’élément qui caractérise positivement la crise traversée cette année ?

L’avantage d’entamer la conversation avec une élément positif est avant tout d’orienter notre réflexion sur l’approche constructive de la crise, de la période, en favorisant la recherche de ce qui fonctionne, ce qui redonne de l’énergie dans la relation et surtout de sortir du jugement de nos actions et des autres. Cela permet aussi de focaliser la conversation sur l’expérience de l’autre, apprendre de cette expérience positive et ne pas rentrer dans le jugement qui, en général, conduit à un manque d’écoute.


Vous allez peut-être vous dire, "très bien mais c’est toujours intéressant de parler de ses échecs".

En effet, une bonne réflexion et une bonne analyse de l’année passera par un savant mix d’analyse des échecs -comme des réussites- car oui l’expérience naît de l’adversité comme du succès, mais c’est la somme des deux qui compte. La distinction se fait sur la façon d'analyser l'échec. Certes échouer dans la concrétisation d’un projet peut sembler négatif mais il y a une différence entre focaliser notre attention sur le résultat, ce qui a conduit au résultat, et capitaliser sur l’aspect positif de cet échec. Ainsi manquer un contrat commercial car la demande du client n’a pas été suffisamment entendue et a mené à une mauvaise proposition peut paraître exclusivement négatif présenté de cette façon. Sous l'angle positif, l'approche serait sans doute, que cette "expérience" a permis au collaborateur de mesurer l'importance de l'écoute, de partager davantage avec ses pairs peut-être et ainsi d’avoir accru sa compétence pour préparer et présenter une offre commerciale = mot positif = Learning.

Finalement, ce qui doit vous guider dans la conversation c’est plus le cadre de celle-ci pour créer l’environnement confortable et sécurisé, que le fond de la discussion, laissez votre interlocuteur décider des sujets qui sont importants à ses yeux.



Construisez ou capitalisez sur le Patrimoine Immatériel


Vous vous rappelez du patrimoine immatériel ? Un projet commun, des valeurs, la mission, la vision, une promesse pour y développer le sentiment d’appartenance.

On peut le définir comme ce qui crée l’attachement à l’entreprise, ce qui donne du sens. Comme l’attachement et l’engagement à une marque : un univers auquel on s’identifie, dans lequel on se projette, une promesse qui nous parle et surtout qui est incarnée par le business et la façon dont on « fait le business ».


On vous suggérait pour le construire, plusieurs phases

- Définir et (ré) affirmer les valeurs de l’entreprise en mobilisant tous les publics

- Impulser une dynamique de collaboration positive depuis la direction de l’entreprise

- Irriguer chaque décision pour incarner la vision impliquer les collaborateurs pour qu’ils adhèrent pleinement

- Déployer un plan d’action pour fédérer autour de ce socle commun de valeurs.


Dans ce one to one, les mots incarner et déployer prennent tout leur sens. Ce moment privilégié, où chacun vient avec ses souhaits, ses envies, son besoin de partager sur ce qu’il considère comme primordial pour lui à ce moment, est sans doute le moment idéal pour créer du lien et bâtir un socle commun. Utiliser le cadre de l’entretien pour incarner opérationnellement le patrimoine immatériel s’inscrit au coeur du schéma de la dynamique de collaboration. C’est aussi un moment idéal pour incarner les valeurs comme le partage, l’écoute en donnant un cadre identique à chacun et identifier dans ces échanges comment se situe l’équipe par rapport aux éléments valeurs, mission, vision, promesse.



Montez au balcon et observez

Donner du cadre à votre conversation, c’est aussi chercher à comprendre les besoins des collaborateurs, ce qui les anime dans le projet d’entreprise. Concentrez-vous sur ce que vous voyez, montez au balcon et regardez votre entretien dans son ensemble, qu’est ce qui anime votre collaborateur? Qu’est ce qui le fait réagir? Où sa singularité s’exprime t’elle le plus ? Regardez aussi votre réaction, ce qui vous anime, vous énerve, que vous ne comprenez pas….


Essayez de vous mettre à la place de la personne en face de vous tout en gardant un oeil sur vos émotions. Concluez en rattachant ces éléments au projet commun, aux valeurs, à la mission, à la vision, à la promesse. En un mot développez votre patrimoine immatériel.



En conclusion

- Ouvrez la conversation avec une axe positif,

- Guidez et créez un environnement serein et sécurisé pour encourager la parole,

- Construisez et/ou capitalisez sur votre patrimoine immatériel,


Ce moment privilégié entre vous et votre équipe, est l’occasion de mesurer l’état d’esprit de chacun, d’en retirer des idées fortes, des tendances, qu’elles soient positives ou négatives. Consolider l’ensemble des informations recueillies et les mettre en commun pour l’ensemble des équipes via une analyse qui peut être matricielle, vous donne une image à l’instant T de là où vos collaborateurs se situent, quels sont les points de satisfaction, les points d’amélioration pour les embarquer tous dans un projet commun d’entreprise grâce à une dynamique de collaboration existante, à inventer ou à renforcer peut-être.

Cette collecte d’informations peut-être la base du plan d’action à construire et déployer pour les mois à venir en s’appuyant sur l’interne. Un plan d’action auquel vos équipes adhèreront d’autant plus facilement qu’il sera bâti sur leurs attentes, leurs propositions et les ressemblera.

Une équipe forte et soudée, mue par un objectif commun : la réalisation d’un projet d’entreprise motivant et ayant du sens !



#sens #collaboration #dynamique #cohésion #conversation #positif #RH #QVT #management

0 vue0 commentaire