Rechercher

Semaine de la QVT : il va falloir la prolonger...

Durant cette semaine de la QVT, le dernier baromètre Opinion Way (1) sur l'état de santé psychologique des salariés, nous donne des chiffres inquiétants.

En effet, 44% des salariés déclarent être en détresse psychologique (en détresse élevée pour 17% d'entre eux).


Plus alarmant encore, le nombre de burn-out a été multiplié par 2 en 1 an !

La dégradation des conditions de travail (horaires à rallonge, charges de travail augmentées) font partie des causes identifiées comme étant à l'origine de l'augmentation du stress.

Déshumanisation, manque de lien social, manque d'écoute et d'empathie de la part de leur direction sont les autres causes invoquées par les salariés interrogés.






La santé physique des salariés est également un sujet à prendre très au sérieux.

Le manque d'activité physique, le développement de la sédentarité (qui touchait déjà 1 Français sur 2 avant la crise sanitaire), une hygiène alimentaire qui s'est détériorée, des addictions qui se sont développées... autant de facteurs qui voient les consultations des rhumatologues, kiné et angiologues se remplir de nouveaux patients qui ne devraient pas être atteints de certaines pathologies...


Bien que les collaborateurs aient souffert -parfois- des conséquences des conditions du télé-travail imposé, dans des conditions pas toujours suffisamment accompagnées et encadrées de façon adéquate, ils souhaitent - à 80% -continuer à télétravailler plusieurs jours par semaine.


L'enjeu du retour au bureau des collaborateurs, encouragé par la levée des restrictions, est de leur proposer un retour à la "normale" mais pas "comme avant".

Ils ont montré leur capacité à augmenter leur productivité (+22%), à se mobiliser pour leur entreprise...


Désormais leurs attentes ont changé, les modes de relation ont évolué, le rapport à la vie professionnelle a été modifié, le nouvel équilibre vie personnelle/vie professionnelle ne peut être totalement remis en cause.


Pour éviter que le retour au bureau ne soit déceptif et plombe leur engagement vis à vis de l'entreprise, il est essentiel de leur proposer un quotidien renouvelé, de leur offrir la possibilité de créer du lien, d'incarner la cohésion.

Bref, de de ré-inventer le présentiel.


La QVT et leur santé doivent faire partie intégrante de la stratégie RH de l'entreprise. Les moments de rencontre, de retrouvailles autour de valeurs communes sont essentiels au nouvel équilibre à mettre en place.

Organiser des team buildings pour recréer du lien, des ateliers collaboratifs lors desquels ils pourront s'exprimer, des séances de coachings, de l'activité physique pour tous les bienfaits qu'elle apporte tant d'un point de vue physique que psychologique (hormones du bien-être, reconnexion à son corps, expression de ses émotions, cohésion d'équipe...).


Autant d'outils à déployer d'urgence...


Pour que les prochains mois ne soient pas l'antichambre d'une explosion des arrêts maladie de nos collaborateurs exténués (et des coûts de l'absentéisme liés) il semble impératif d'investir du temps (et des budgets) : prendre le temps de les écouter, prendre le temps de les intégrer à la réflexion sur les nouveaux modes de collaboration, prendre le temps de former vos équipes aux nouveaux modes de management, prendre le temps de renouer avec la confiance et l'écoute.


De nouveaux modes de collaboration à inventer en quelques sortes...




(1) BAROMETRE T7 - Les salariés français à l'approche du 3ème déconfinement - 26 mai 2021

Photo by Finn on Unsplash

#collaboration #engagement #qvt #bienêtre #rh #cohésion #lien #communicationinterne #burnout #stress #télétravail





12 vues1 commentaire